lundi 23 mars 2015

Covoiturage, autopartage, location… Les alternatives à la circulation alternée

Depuis 5h30 ce lundi, seuls les véhicules dont les plaques d'immatriculation se terminent par un chiffre impair peuvent circuler dans Paris et les communes limitrophes. Et si c’était l’occasion de découvrir les modes de transport alternatifs ?


Impair et passe. Paris vivra ce lundi 23 mars au rythme de la circulation alternée. Seuls les véhicules dont les plaques d'immatriculation se terminent par un chiffre impair pourront circuler dans Paris et les 22 communes limitrophes.

A tout malheur, quelque chose est bon. Et si le pic de pollution qui sévit sur notre capitale nous permettait de découvrir les modes de transport alternatifs ? 

Dans une infographie, la région Ile-de-France incite les automobilistes à «penser au covoiturage». On pense bien sûr au leader, BlaBlaCar, mais iDvroom, le nouveau service de covoiturage qui s’est spécialisé dans les déplacements domicile-travail.
 
D’autre-plateformes comme Djump, Heetch, Miinute ou Lyft se revendiquent aussi du covoiturage pour ne pas connaître le même sort que UberPop. Comme le service d’Uber, leurs chauffeurs amateurs transportent des particuliers moyennant finance.

Il y a aussi l'autopartage avec Autolib’ sur Paris. La flotte de véhicules électriques devrait être prise d’assaut. Les plus sportifs profiteront de cette belle journée ensoleillée pour se rabattre sur les Vélib’, les vélos en libre-service. Il y a aussi des services d’autopartage moins connus comme Communauto

Enfin, reste la location. Avec, là aussi, des modèles innovants. Le site AutoVoisin qui vient de se lancer permet la location de voitures entre particuliers et des loueurs professionnels. Avec la possibilité de louer une voiture à plaque paire ou impaire. Samedi, dès l'annonce de la maire de Paris Anne Hidalgo de mise en place de la circulation alternée, 230 personnes avaient effectué sur le site une demande de location de voiture à plaque impaire.