mardi 3 mars 2015

Etes-vous prêt pour la ShaRevolution ?

Pourquoi Airbnb, BlaBlaCar ou Le Bon Coin cartonnent ? La Fing et OuiShare ont cartographié les pratiques des Français qui ont recours à la consommation collaborative.

Pendant un an, la Fondation Internet Nouvelle Génération (Fing) et le think tank OuiShare se sont associés pour mener la première étude indépendante sur les pratiques des  Français en termes de consommation collaborative. Du covoiturage à l’échange d’appartements, qu’est-ce qui motivent nos compatriotes à recourir au partage, au troc, à la revente, à la location, au prêt ou au don de biens et services.

L’étude qui repose sur plus de 2 000 usagers a cartographié des différents modèles dont les quatre principaux sont la redistribution de biens (Leboncoin, Yerdle), les produits-services (Airbnb, BlaBlaCar), les services entre particuliers (totoktok, Taskrabbit) et les systèmes locaux coopératifs (AMAP, La Louve).

Si 75% des sondés avancent l’atout économique des formules collaboratives, ils sont aussi 74% à citer la recherche de sens dans leur consommation. 52 % d’entre eux pensent que l’économie collaborative sera aussi importante que l’économie traditionnelle dans le futur.

« L’étude a permis de faire émerger quatre profils type de consommateurs en fonction de leurs motivations analyse Arthur De Grave, de OuiShare. Les Pragmatiques qui cherchent avant tout le caractère pratique de la consommation collaborative. Les engagés, qui trouvent dans un supplément d’âme dans cette forme de consommation. Les opportunistes, qui ont avant tout recours pour des raisons économiques. Enfin, il y a les sceptiques, qui ont essayé le collaboratif par simple curiosité et n’ont pas été convaincus. »