mardi 24 mars 2015

Le pressing devient lui aussi connecté

Commande et suivi du traitement sur internet, retrait dans des consignes accessibles 24/7… Tÿkaz dépoussière un métier que l’on croyait insensible aux nouvelles technologies.


L’image des pressings de quartier que l’on croyait immuable va évoluer dans les prochaines années. Depuis septembre, ils doivent devenir écoresponsables en supprimant progressivement les machines utilisant le perchloréthylène. 

Le numérique va aussi changer les codes de la profession. C’est le pari pris Françoise Poulain Bazin, fondatrice de la startup Box Services Concept.

Cette entrepreneuse qui a reçu le premier prix Biilink des mains de Jacques-Antoine Granjon (VentePrivée.Com) a ouvert une première boutique sous la marque Tÿkaz. Une application mobile et un site internet permettent de passer commande et être averti du suivi de son traitement grâce à un code barre spécifique à chaque vêtement.

Le dépôt comme le retrait des vêtements peut se faire en boutique, par une conciergerie d’entreprise ou – plus original - via un système de casiers intelligents accessibles 24/7. Un atout pour les actifs qui ne peuvent écourter leurs journées de travail pour passer au pressing.